Championnat du monde amateur 2019 : Compte rendu de Thomas Debarre

Publié le 8/07/19 par Thomas Debarre

J'ai eu la chance de participer au 40e championnat du monde amateur, qui s'est tenu à Matsue (province de Shimane) au Japon du 30 mai au 7 juin 2019. C'est ma 5e participation à ce championnat, et j'étais notamment déjà de la partie en 2011, lorsque le championnat était organisé à... Matsue !

C'est une petite ville provinciale, certes charmante, mais j'avoue que je serais volontiers allé ailleurs : même ville, même hôtel, même lieu pour le tournoi, mêmes visites... Niveau variété, on repassera, mais c'est bien sûr toujours un plaisir de participer à ce tournoi si particulier.

La première journée fut sans grand relief : victoire assez facile contre le Slovène Timotej Suc 3d, et défaite contre le futur vainqueur, le Chinois Chen Wang. Pas une très bonne partie pour moi, je n'ai pas vraiment eu ma chance face à un adversaire confiant que jouait très rapidement. Mais au delà de la défaite, la principale déception de cette journée était l'assurance d'avoir un tournoi difficile. En effet, en raison du système de tirage absurde en vigueur de ce tournoi, débuter avec un mauvais SOS garantit des tirages beaucoup plus cléments. Or, ayant joué un adversaire solide en 1e ronde et un monstre en 2e, je me suis assuré un bon SOS tout au long du tournoi et donc des tirages difficiles.

Dès la 3e ronde, je tombe contre le Canadien Qi You Wu 6d, pas un cadeau après une défaite. Après avoir contrôlé toute la partie, je fais une énorme bourde en byo yomi. Conclusion, au lieu d'attaquer voit tuer un gros groupe adverse, je me retrouve à faire un seki gote dans mon influence. Je n'arrive pas retourner la partie et je perd finalement de 6,5 points. Je gagne ensuite assez facilement contre Wai Chong Chan 5d de Macau.

Lors de la 3e journée, je débute par une victoire contre le Danois Soren Ohlenbusch 4d, une partie assez excitante que j'aurais sans doute du largement simplifier mais où je n'ai finalement jamais vraiment été en danger. J'affronte ensuite Jie Hui Kwa 6d de Singapour, qui peut me permettre de sauver mon tournoi. Hélas, je fais un mauvais début, et malgré une partie très mouvementée, mon adversaire s'est montré très solide et a indéniablement mérité sa victoire. Ce dernier fera par ailleurs un tournoi incroyable malgré des tirages délirants, ne s'inclinant que contre le trio infernal Chine, Corée et Japon.

Lors de la dernière journée, le tirage au sort est cette fois clément avec moi : j'ai la "chance" de flotter contre avec un adversaire qui a une victoire de plus que moi, le Bélarus Ilya Busko 3k (!), 4 victoires, qui a lui eu la bonne idée d'avoir un mauvais SOS. Je gagne donc cette partie facilement, et je joue contre le Russe Timur Sankin 6d à la dernière ronde. Après un début de partie équilibré, son début de chuban un peu mou me donne l'avantage, et je gagne finalement largement de 15,5 points.

Finalement, je finis 12e, ce qui n'est pas déshonorant mais j'aurais clairement pu faire mieux vu le tableau qui était relativement faible comparé à d'autres années. Je regrette simplement cette défaite contre le Canadien, qui était peut-être ma meilleure partie avant cette bourde fatale.

 

Ronde 1

 

Ronde 2

 

Ronde 3

 

Ronde 4

 

Ronde 5

 

Ronde 6

 

Ronde 7

 

Ronde 8

 

WAGC2019

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir