Blog

Honinbo 2014, la nouvelle génération est deja là!

Publié le 25/10/14 par Vincent Mugnier

La parenthèse n'aura pas été longue pour Iyama Yuta, le Judan qu'il ne disputait pas lui a sans doute permis de se reposer un peu, mais quand on possède 6 titres à défendre, les vacances sont de courte durée. Et cette fois, la nouvelle génération s'invite déjà en finale du Honinbo avec Ida Atsushi, tout juste 20 ans.

Ida Atsushi

Ida Atsushi. (Source: Nihon Kiin)

Dans un précédent article, je vous parlais de jeunes prometteurs, en voici un excellent exemple: Ida Atsushi 8p. Ayant débuté sa carrière à 15 ans, il atteint 7d en seulement 4 ans. Le circuit japonais est réputé pour sa difficulté en terme de progression, une seule erreur de parcours et vous perdez une année entière avant de pouvoir retenter votre chance juste un cran en dessous du niveau du tournoi où vous aviez trébuché. Cette même année, en 2013, il obtient le prix Kido (prix de l'étoile montante) et il atteint la ligue Honinbo, 8 joueurs se disputant la place de challenger. Enfin, en 2014, (chose extrêmement rare pour une première à ce niveau) à l'issue de la ligue, il se retrouve 1er exæquo avec Yamashita Keigo qu'il bat en playoff. Cette prouesse lui assure le rang de 8p, pour mémoire, Iyama avait mis un an de plus pour atteindre ce grade.

Comment va-t-il gérer la pression d'une finale de grand chlem?

À partir du coup 46, Ida Atsushi tente d'envahir le moyo adverse en deux endroits simultanés. Comme beaucoup de jeunes joueurs, il adore le combat. Mais Iyama Yuta est réputé pour son jeu solide en début de partie et ses excellentes capacités de lecture. Avec deux groupes sous pression, il finit par mourir au centre, et l'adji en résultant n'est pas suffisant pour réparer l'erreur initiale. L'abandon est inévitable.

Dans cette deuxième partie, le challenger lance une fois de plus les hostilités avec le hane 33. Il oblige son adversaire à se lancer dans une séquence extrêmement complexe, dont le champion se tire avec brio. En essayant de combler le retard, il finit par perdre une partie de l'un de ses groupes: au coup 182 si noir connecte en E15, blanc coupe en H15.

Avec 2 succès à 0, la moitié du chemin est faite pour Iyama Yuta dans cette finale se jouant au premier à 4 victoires.

Les parties se suivent et se ressemblent... presque. Toujours autant d'esprit combatif dans cette 3ème ronde, mais cette fois c'est Iyama qui choisit la complexité avec le tsuke 21. L'issue de la bataille sur le bord gauche donne un léger avantage à Ida Atsushi, mais le coup 50 est un peu lent. Le hane en J4 aurait accentué la pression sur le groupe noir. Par la suite, la bataille de ko en haut à droite n'arrange rien. Au moment de l'abandon, Iyama possède une quinzaine de points d'avance.

Le style du challenger semble tout à fait convenir au tenant du titre. Un changement de stratégie s'impose si son jeune rival souhaite garder une infime chance ou au mois sauver l'honneur dans cette finale.

Après un début de parties assez inhabituel où chacun fait son territoire de son coté Ida lance enfin les hostilités au coup 25. S'en suit un ko que semble gagner Iyama Yuta. Mais, fait rare, lorsqu'il souhaite profiter de l'adji du coin inférieur droit, il se retrouve dans un gigantesque tsumego dont il n'a pas parfaitement lu le dénouement. Montrant enfin l'étendu de son potentiel, le challenger tue de main de maitre un dragon de 26 pierres en 82 coups. Enfin une victoire et de belle manière.

Retour à un style hyper combatif mais malgré la capture du centre, Ida Atsushi concède la défaite en retard de 6 points environ. Triple Honinbo d'affilé donc pour Iyama Yuta avec une nette victoire à la clé 4-1. L'inexpérience de son adversaire et l'importance de l'enjeu ont certainement joué, mais nul doute que nous reverrons bientôt ce talentueux jeune professionnel.

 

 

Commentaires  

#2 Vincent Mugnier 31-10-2014 02:36
Je pense pour ma part que le style japonais est en train de se renouveler, ils commencent seulement à assimiler les styles coréens et chinois. L'âge y fait aussi beaucoup, quelque soit la nationalité, les jeunes joueurs (et Iyama est aussi encore très jeune) sont beaucoup plus combatifs. Et vu l'évolution des choses il semble que la nouvelle génération soit définitivement en train de prendre le pas sur l'ancienne, nous aurons donc le droit à de nombreuses autres parties mouvementées.
Sinon, demain un nouvel article sur le Gosei puis très probablement un article par semaine au mois de novembre. On va essayer de tenir le rythme :).
Citer
#1 mocramis 30-10-2014 14:08
Est-ce moi ou bien ces partient changent beaucoup du style "traditionel" des parties japonaises que l'on voit d'habitude ? Les formes semblent vraimment different de ce que l'on observe habituellement (sans compter qu'il y a beaucoup plus de combats).

Le style de la quatrieme est vraiment curieux: aucun des deux joueurs n'y semble a l'aise.
Serait-ce pour cela que Atsushi aurait choisi de ne pas rester sur ce mode de jeu dans la derniere partie (bien que celui-ci lui reussisse plutot bien) ?

En tout cas merci pour ces nouvelles fraiches (avec un comentaire moins frais, je met du temps a lire tout ca :))
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir